Que sont les réflexes ?

“Des mouvements involontaires provoqués par des évènements extérieurs”

  • Des mouvements automatiques, involontaires, présents dès la naissance
  • Une réponse motrice inconsciente provoquée par une stimulation sensitive ou sensorielle
  • Des réactions de défense (par exemple : retrait du membre en cas de brûlure, avant la perception consciente de la douleur)
  • Des témoins du bon développement du système nerveux et d’un tonus musculaire satisfaisant

Succion

Réflexe de succion
Agrippement palmaire

Agrippement palmaire

Les réflexes sont des mouvements originels. Ils servent de base pour le développement des mouvements plus complexes.
28 réflexes sont présents dès la naissance et certains d'entre eux sont testés, comme la marche automatique ou l'agrippement. Dans la petite enfance, d'autres réflexes apparaissent et, au total, ce sont environ 70 réflexes qui ont été identifiés.
Les réflexes laissent progressivement la place à des mouvements contrôlés et volontaires. Ils sont comme « mis au placard », on dit qu'ils s'intègrent.
Des réflexes bien intégrés sont la base d’un développement harmonieux. La plupart d'entre eux devraient l'être entre un et trois ans. Si cette étape d’intégration n’est pas aboutie, cela peut générer des freins dans le développement et des difficultés d'apprentissage ou de coordination. En cas de choc ou de stress, certains d'entre eux peuvent réapparaître.

Quand apparaissent-ils ?

“Le premier réflexe apparaît à 5 semaines de vie”


  • In utero (stimulés par les balancements dus aux mouvements de la maman)
  • Pendant l’accouchement (activation des réflexes du cou et du dos pour faciliter le passage)
  • Lors des premières années de la vie (bercements, mouvements libres : en rampant, en marchant à 4 pattes…)
In utero

Embryon à la 5e semaine
Chute en avant

Les réflexes sont réactivés en cas de danger

Quand disparaissent-ils ?

“Ils sont remplacés progressivement par des réflexes posturaux”


Progressivement, certains réflexes cèdent la place au contrôle : le cerveau prend le dessus. D'autres réflexes archaïques se transforment en réflexes posturaux. Par exemple, le réflexe de Moro (le nourrisson étend ses membres en cas de perturbation brusque) devient le réflexe de Strauss (sursaut en cas de bruit soudain ou d'éblouissement). Dans les deux cas, les réflexes archaïques sont « mis au placard ».
En cas de danger, les réflexes peuvent être réactivés dans un but de protection. Ainsi, si je tombe vers l'avant, je tends mes bras sans réfléchir pour protéger ma tête (réflexe de parachute).


Le cycle de vie

Les 3 phases du cycle de vie d’un réflexe :


  • Émergence des réflexes in utero et primitifs (de 5 semaines in utero jusqu’à la première année)
  • Apogée (le plus souvent au moment de la naissance)
  • Intégration : le réflexe cède la place à la volonté (de la naissance à la 3e année de vie)
Agrippement plantaire

Agrippement plantaire

Schéma

Marche automatique

Marche automatique

À quoi servent-ils ?

“Le socle d'un bon développement”

Les reflexes sont le socle d’un bon développement des sens proches et des sens distants.
Les sens proches fournissent des informations sur ce qui se passe à l'intérieur du corps.

  • Sens de l’équilibre et du mouvement
  • Perception du corps et des membres dans l’espace…
  • Toucher
  • Perception des sensations internes (comme la faim et la soif)

Les sens distants informent sur ce qui se passe autour de la personne pour qu'elle puisse y répondre de façon appropriée :

  • Vue
  • Ouïe
  • Odorat
  • Toucher

Réflexe de Babinski
Succion

Réflexe de succion

Les reflexes sont particulièrement utiles pour :

  • La naissance
  • La survie
  • Le développement moteur
  • Le développement du système sensitif
  • Le développement du schéma corporel
  • La capacité à comprendre le monde
  • La capacité à se ressourcer après un danger
  • Le maintien de la sécurité émotionnelle...

Comment les observer ?

“Par des tests”

Certains réflexes sont testés à la naissance :

Pour chacun, il existe des tests qui permettent de définir leur niveau de développement et d’intégration.



Le réflexe de Moro n'est pas réservé qu'aux humains !

Des réflexes mal intégrés

“Des réflexes mal intégrés peuvent avoir de nombreuses conséquences”



Sur le plan émotionnel

Motricité, coordination, orientation

Langage et apprentissages (lecture, écriture, mémoire)